Interviews

INTERVIEW DÉCOUVERTE de Jean Baptiste Messier

Aujourd’hui nous vous proposons de découvrir Jean baptiste Messier

Quelques questions sur vous et l’écriture

1. Présentez-vous en quelques mots.

Je suis un livrophage impénitent depuis mon enfance. Auteur dès l’âge de 16 ans, j’ai toujours été guidé par l’idée de produire des textes originaux, provocateurs voire transgressifs. La littérature érotique est mon domaine de prédilection même s’il aime parfois composer des cocktails avec le Fantastique, la SF ou la Fantasy. J’ai été directeur de collection de la littérature imaginaire chez Evidence Editions, et je sors un livre « A portée de main » fin janvier 2019 aux éditions Elixyria que je dédicacerai au salon du livre de Paris.

2. Parlez-nous de votre dernier ouvrage.

C’est une novella d’un peu plus de 100 pages. Dans ce court roman, j’ai voulu m’inspirer des grandes comédies romantiques américaines des années 50 mais remis au goût du jour (avec l’influence d’internet et des sites de rencontres notamment) avec une bonne pincée d’érotisme. Ajouter à cela Dieu-Cupidon qui s’en mêle. Mes primo lectrices s’accordent à y trouver pas mal d’humour (sourire).

3. Depuis quand écrivez-vous ?

Depuis l’âge de 16 ans. Mon premier texte iconoclaste (la vie de Jésus racontée à la sauce SF) fut censuré par le journal du lycée. Je pense que tous les textes suivants ou presque seraient aussi censurés (sourire).

4. Que vous apporte l’écriture ?

Je ne me pose pas vraiment la question en ces termes, en fait je pense que je n’ai pas le choix, je suis fait pour écrire, alors j’écris. C’est comme lorsqu’on est pratiquant d’une religion, c’est difficile d’arrêter. Mais je dirais que ça m’apporte un regard de plus en plus cohérent sur le monde, un recul, une réflexion sur la vie, le monde.

5. Dans quelle condition écrivez-vous ?

J’écris sur le PC directement, généralement avec de la musique pour me motiver. Ecrire est très laborieux, ça demande beaucoup de concentration, d’énergie.

6. Quelle est votre source d’inspiration ?

Ma vie, les livres. En fait, je pense que ça constitue un matériel et que je le transforme, le décale pour créer une histoire.

7. Etes-vous écrivain à part entière ou exercez-vous une profession à coté ? si oui laquelle ? Que vous apporte-t-elle par rapport à votre travail d’écrivain ?

Je suis informaticien, ça peut m’aider pour tout ce qui est mise en page, diffusion sur internet, mais l’apport reste modeste.

8. Avez-vous d’autres projets d’écriture ?

Oui cette année, je compte écrire un roman genre DC Comics avec de l’ésotérisme, de l’érotisme, avec une alternance entre moment sombres, rudes et de l’humour. J’ai déjà écrit plus d’une cinquantaine de pages et je suis inspiré, ça vient bien.

9. On dit souvent que l’auteur « fait passer un message » : est-ce le cas pour vous ? Si oui quel est ce message ?

Oui il y a beaucoup de message sous-jacents, dans chacun de mes textes ou presque.Par exemple, dans 3066 Lamia, un roman de SF érotique, je m’interroge sur l’écologie et le féminisme. Dans Hellixir, un roman érotique, j’évoque la recherche de l’amour, j’aborde le tantrisme, le BDSM et même le retour à la religion, la pauvreté aussi. Je développe une pensée libertine, introduire toutes les races dans mes livres est aussi important. Le monde est coloré, et j’aime que mes livres le reflètent.

10. Si vous deviez changer quelque chose dans votre carrière d’écrivain, ce serait quoi ?

Rien, je suis très content.

Quelques questions sur vous et la lecture

1. Qui vous a fait aimer la lecture/ l’écriture ?

Je lis depuis tout petit, je pense que les bibliothèques roses avec les récits d’aventure de James Oliver Curwood, les bibliothèques vertes avec les récits fantastiques de Philippe Ebly par ex ont nourri mon amour pour la lecture. Un livre de l’humoriste acide, Pierre Desproges, « Chroniques de la haine ordinaire » m’a donné envie d’écrire et j’ai sauté le pas. Ensuite des auteurs comme Philipp K Dick ou James Ellroy…

2. Quel est votre auteur préféré en dehors de vous-même bien sûr ! ?

J’ai une écrivaine fétiche Sonia Traumsen, un monstre d’érudition et d’intelligence avec laquelle j’ai la chance de pouvoir dialoguer, et sinon Houellebecq. Ce sont vraiment ces deux-là qui surnagent et de loin. Après, il y a beaucoup d’auteurs que j’aime.

3. Quel type de lecteur êtes-vous ?

un lecteur éclectique. Je lis dans tous les domaines. En ce moment je ne lis plus trop de romans policiers ou… érotiques. Mais ça reviendra peut-être (sourire).

4. Qu’aimez-vous lire ?

En ce moment, de la littérature type Houellebecq, Huysmans, Proust, aussi des livres qui ont trait à la vie monastique, la conversion à la foi…

Quelques questions sur les blogs et tout le reste …

1. Que pensez-vous des blogs littéraires ?

Ce sont des blogs qui permettent de faire passer les livres, le rôle de passeur est très important pour les livres.

2. Que pensez-vous de mon blog en particulier et quel est pour vous l’intérêt de répondre à ce petit questionnaire ?

Déjà, sur le plan du français, je le trouve excellent, rien à redire, et c’est important. La présentation est jolie, agréable, on s’y sent bien. Et vos chroniques sensibles respirent l’amour du livre.

C’est toujours plaisant d’être un sujet d’attention grâce à une interview (sourire), et ça me donne l’occasion de donner un peu ma vision de la littérature, de parler de ce que j’écris, de me faire connaître.

3. Comment gérez-vous les critiques des lecteurs de blogs qui ne sont pas des spécialistes ? (critique positive et négative) ?

J’apprécie les commentaires, j’ai la chance d’avoir dans les 90% de commentaires positifs ou très positifs sur Amazon. Certains commentaires me plaisent particulièrement quand le lecteur (généralement une lectrice ^^) a saisi où je voulais en venir ou quand elle m’aide à voir des choses que je n’avais pas vues. En effet, dans l’écriture il y a des choses dont on est conscients mais aussi des aspects involontaires, inconscients qui sont révélateurs. Sinon, avant j’écrivais pas mal sur un très bon site de partage d’écriture atramenta.net (site que je recommande à tout auteur débutant) où j’étais commenté par de bons auteurs peu complaisants. Et leurs critiques négatives m’ont toujours permis d’avancer dans mon processus.

La parole est à vous : Une dernière phrase ? pensée ? critique ?

Lire, écrire sont des moments privilégiés pour opérer un retour sur la vie, le monde, prendre le temps d’exister. On en a pas tant que ça dans un monde où notre attention est plus en plus dispersée, fragmentée. Merci à toi pour cette interview découverte, j’espère que tes lecteurs auront pris plaisir à la lire.

Publicités

Un commentaire sur “INTERVIEW DÉCOUVERTE de Jean Baptiste Messier

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s